retour à l'accueil

Pesanteur et féerie

Actes du XIIIe Colloque international

Louis-Ferdinand Céline
Prague, 11-13 juillet 2000

ISBN : 2-913193-02-1. 2001, 332 pages. Prix public : 58 Euros.

Denise Æbersold : La Catastrophe : pesanteur et disgrâce dans Mort à crédit.
Astrid Arndt : «Das war wie’n Hammer !» Le retentissement célinien chez Peter Weiss et Rodolf Dieter Brinkmann.
Johanne Bénard : Pesanteur et féerie. L’impondérable lettre de prison.
Isabelle Blondiaux : Hallucination et Poétique chez Céline.
Corinne Chuat : Le Terrible poids des grimoires de Féerie.
Jean-Louis Cornille : Série noire. Hervé Couchot : Céline et le biopouvoir. Quelques perspectives de lecture.
David Décarie : L’Appel de la féerie. Du ballon de Mort à crédit au Fulmicoach de Bagatelles pour un massacre.
Philippe Destruel : Le Corps s’écrie. Les enjeux du corps souffrant dans Féerie pour une autre fois.
Michaël Ferrier : Céline-Perec, le match du siècle. Poids lourd contre poids léger.
Véronique Flambard-Weisbart : Céline entre ciel et terre, ou l’écriture du transport.
David Fontaine : La «Gaîté» du français. Céline à la recherche d’une légèreté perdue du français ?
Greg Hainge : L’Insoutenable pesanteur de l’être et l’esthétique imperceptible. L’épisode de la brique dans Rigodon.
Marie Hartmann : L’Allusion dans Nord.
Pascal A. Ifri : La Fonction et le rôle du lecteur-narrataire de Voyage au bout de la nuit.
Maroussia Klimova : Céline en Russie.
Michela Lorenzi : Dans une jambe de danseuse.
Patricia Roth : Céline entre la pesanteur et la grâce.
Christine Sautermeister :«Parlez-moi d'amour…» ou les mots tendres du narrateur célinien.
Mie-Kyong Shin : Quelques aspects de la réception de Céline de 1945 à 1956.
Alice Stasková : Prose de la vie, légèreté de la poésie. Voyage au bout de la nuit : un jeu d’opposition ?
James Steel : Le Retour de Wotan. Régis Tettamanzi : Trois représentations de la transfusion sanguine dans l’entre-deux-guerres (Zweig, Giraudoux, Céline).