retour à l'accueil
 

Colloque international de Paris

27 – 30 juillet 1976
(Société d’études céliniennes, 1978)

L’imaginaire
Colin W. Nettelbeck : Notion et fonction de la « transposition » chez Céline et Proust
Jill Forbes : Symbolique de l’espace : le « Londres » célinien
Gilbert Schilling : Les « descentes » de Bardamu
Leslie Davis : L’anti-monde de L.-F. Céline
Bernard Elias : Le récit de paroles dans Voyage au bout de la nuit et Bagatelles pour un massacre
Annie Montaut : Les séquences de l’Angleterre dans Mort à crédit
Charles Krance : Guignol’s band et la rhétorique du geste célinien
Recherches idéologiques
Meaghan Morris : La production de l’histoire : Voyage au bout de la nuit
David O’Connell : Jules, l’alter ego de Céline dans Féerie pour une autre fois I
Jean-Dominique Poli : Les données de mentalité dans les romans et les pamphlets
Denise Aebesold : Céline et les intellectuels
Guy Laflèche : Céline, de Voyage au bout de la nuit à sa préface de 1949
Nicholas Hewitt : Imitation et répétition dans Bagatelles pour un massacre
Patrick McCarthy : La multiplicité des narrateurs dans Féerie pour une autre fois
Création et inconscient

François Balta : Freud et Céline
Danièle Racelle-Latin : Création littéraire et économie de la libido dans Voyage au bout de la nuit
Willy A. Szafran : Approche psychanalytique de l’obscénité de Céline
Philippe Alméras : Eros et Pornos. À propos des passages censurés de Mort à crédit
Du divertissement
Allen Thiher : Le comique et l’absurde chez Céline
Annie Gillain : Le grotesque du carnaval chez Céline
Christine Sautermeister : Quelques traits caractéristiques du comique de Céline à partir de Guignol’s band
Marie-Christine Bellosta : De la foire au pitre