retour à l'accueil
 

Colloque international de Paris

17 – 19 juillet 1979
(Société d’études céliniennes, 1980)

Biographie, histoire des œuvres
Pierre Lainé : Deux modèles biographiques de l’œuvre célinienne
Références et interférences
Henri Godard : Céline devant Freud
Nicholas Hewitt : Londres, la capitale du vingtième siècle
Stephen Day : Céline et Vallès, la recherche d’une utopie
Serge Gavronsky : Proust dans l’appareillage célinien
Allen Thiher : Céline lecteur de Queneau
Erika Ostrovsky : Mythe et subversion de mythe chez L.-F. Céline
Problèmes de langue
Paul A. Fortier : Voyage au bout de l’informatique : Céline et l’ordinateur
Gilles Roques : Sur le vocabulaire de L.-F. Céline dans Mort à crédit
Jacques Cellard : Problèmes de vocabulaire non-conventionnel dans Guignol’s band
Günter Holtus : Quelques aspects de l’évolution de la technique narrative dans les romans de L.-F. Céline
Jean-Paul Louis : Les altérations de graphie comme faits de syntaxe dans Féerie 2
Catherine Vigneau : Parlé et narration dans Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit
Problèmes du roman et de la narration
Bernard Elias : Problème de la durée dans Voyage au bout de la nuit et la trilogie allemande
André Smith : L’émergence du narrateur dans Guignol’s band 1
Luc Rasson : Ruses d’un gendarme narratif. Guignol’s band et Féerie pour une autre fois
Christine Sautermeister : Lecture théâtrale et cinématographique de Casse-pipe
Idéologie
Leslie Davis : Céline au pays de cocagne
Annie Montaut : Poétique et idéologie dans les ballets
Paul Bleton : Maximes, phrases et efficace d’un pamphlet