retour à l'accueil
 

Colloque international de Paris

20 – 21 juin 1986
(Société d’études céliniennes & du lérot, 1987)

Denise Æbersold : Nous, le Résédas, enterrés vivants de Céline
Johanne Bénard : La lettre de l’autobiographie célinienne
Albert Chesneau : Céline et l’ordre des mots
Alain Cresciucci : Guignol’s band : un séjour enchanteur
Peter Dunwoodie : Céline à l’heure du « the »
Bernard Elias : Récit et itération dans Voyage et Nord
Nicolas V. Gaudin : Céline et l’autre : l’autre Céline
Valérie Grundy : Temps et logique dans Guignol’s band
Pascal A. Ifri : Les manipulations temporelles dans Guignol’s band
Alice Kaplan : Sources et citations dans Bagatelles pour un massacre
Pierre Lainé : Pluies et déluges. La recherche de l’Arche
Jean-Paul Louis : Étude de la construction directe « d’un château l’autre »
Stanford L. Luce : Les lettres Hindus
Éric Mazet : Louis Destouches et Henri Mahé, les compagnons de « La Malamoa »
Albert Mingelgrün : Le dernier visage de Céline dans Rigodon
Annie Montaut : Céline et la bêtise
Colin W. Nettelbeck : Céline épistolier : pour une mise en marche
Philippe Roussin : Céline : les tirages d’un auteur à succès entre 1932 et 1944
Marc Snyder : Le « fou monstrueux » : pour une tétralogie des conventions interprétatives de l’œuvre et du personnage de L.-F. Céline
Thomas C. Spear : Le développement des voix narratives multiples : l’émergence du narrataire célinien
Michaël Tilby : De Baudelaire à Bardamu
Catherine Vigneau : Ambiguïté de l’écriture, écriture de l’ambiguïté