retour à l'accueil
 

Colloque international de Paris

1er – 5 juillet 1994
(Société d’études céliniennes & du lérot, 1996)

Isabelle Blondiaux : Le vocabulaire de l’hystérie dans Féerie pour une autre fois et les versions préliminaires
Alain Cresciucci : Mon oncle. Le personnage de l’oncle Édouard dans Mort à crédit
Nicole Debrie-Le Goullon : Le lyrisme de Céline ou la quête du poétique dans le prosaïque
Philippe Destruel : Silence de Céline
Michael Donley : Céline musicien
Véronique Flambard-Weisbart : Ressentiment pour une autre fois
Anne Henry : Célien et l’Histoire : le ratage volontaire de Féerie pour une autre fois
Pascal A. Ifri : Une reconsidération de la crise de la petite bourgeoisie dans Mort à crédit
Judit Karafiáth : La vie et l’œuvre d’Ignace Philippe Semmelweis (1818 – 1965)
Andrea Loselle : La traduction musicale de Voyage au bout de la nuit : Journey to The End of The Night de Morton Feldman
Vera Maurice : « Une silencieuse persistance poétique des choses » : instruments de musique et tableaux comme décodeurs du texte célinien
Isabelle Milkoff : L’énumération à trois termes dans Féerie
Pierre-Marie Miroux : S’éclater la tête
Yves Pagès : Les crises d’identité du racisme célinien (2) : entre arguments de ballet et argument de pamphlet
James Steel : Le vertige identitaire de la France dans Féerie pour une autre fois
Régis Tettamanzi : L’iconographie célinienne des pamphlets
Tonia Tinsley : Des flammes naît une femme : l’identité et le désir féminins dans Féerie pour une autre fois et Normance
Philip Watts : Les Mémoires de Céline
Suzanne Zymla : Une représentation fantastique de la mort chez Céline : le personnage mythologique de « Caron »